lundi 11 décembre 2006

La rééducation...

L'annonce du neurologue était de me dire aussi, que j'allais commencer le lendemain de la rééducation dans le batiment qui se nomme Marguerite Bottard. C'est dans ces moments de rééducation, que j'ai pu faire de belles rencontres... des personnes avec qui je garde quelques contacts encore aujourd'hui... que ce soit, Jean-Philippe, Idriss, un Rabbin qui officie dans le 15ème art de Paris...

Et me voila en train de déménager de ma chambre, je quitte mon voisin, (car entre mon arrivée et mon départ, on m'avait changé de chambre pour laisser ma place à une personne très malade) je le salue en espérant nous revoir un jour. Lui, il était là car il avait une SLA (Sclérose Latérale Amyotrophique)...

Je me retrouve donc en rééducation le lendemain matin, et les médecins me font déjà tout un programme quotidien... et le premier exercice sera d'essayer de me tenir debout, avec l'aide d'une machine qui me fait tenir debout pendant 1/2 heure... c'est crevant!
Puis les jours passent tranquillement, avec du personnel vraiment "extra" et sympathique... Merci à Isabelle, la kiné qui s'occupait de moi!
Et, au bout d'un mois, je quitte mon fauteuil roulant car j'arrive à marcher avec une cane, on me ré-apprend à manger, me laver, prendre une douche seul, à écrire etc... etc... etc...

Puis, je souhaitais continuer ma rééducation dans un autre hôpital, celui des Invalides, qui a du matériel bien plus performant, comme la piscine, le ping-pong (et oui!!!) puis, j'ai eu la possibilité de ré-apprendre à conduire... en prenant des cours... Ce fut pour moi une grande joie que de conduire dans Paris!

Et, c'est en juin 2005, que j'ai quitté cet hôpital (les Invalides), en gardant des contacts de malades, que ce soit à la Pitié Salpêtrière ou aux Invalides... Un grand, grand merci, à chacun d'entre vous pour m'avoir ré-appris à vivre comme tout le monde!
MERCI

3 commentaires:

Pierre a dit…

Les invalides est réputé pour la rééducation... mais très difficile d'y entrer sauf si l'on est militaire ou pistonné!

Isabelle a dit…

Je pense qu'il est très important de faire du "sport", sans trop se fatiguer non plus. Il faut voir ca avec son kiné... le vélo d'appartement peut être une solution... et de marcher lors de balades aussi...

Handi@dy a dit…

Ouf, la poussée a donc régressé! Bravo pour la récupération! J'ai fait 6 mois de rééduc fonctionnelle en 1999, et je sais à quel point il faut s'accrocher!