mardi 12 décembre 2006

Une porte de sortie...

Un infirmier à domicile vient pendant quelques jours à la maison pour me faire ma toilette le matin.
Et c'est à partir de ce jour que j'ai compris qu'il n'est pas évident d'être malade, d'avoir 29 ans et de ne pouvoir se débrouiller seul pour faire sa toilette, de ne pouvoir se raser seul, de ne pouvoir se laver les dents seul... de ne rien pouvoir faire seul!
On apprend à partir de cela à être humble et petit, accepté d'être mis à nu... dur, dur!!!

L'hôpital de la Pitié Salpêtrière n'a toujours pas de place et ils manquent de personnel, ce qui fait que de nombreuses chambres ne peuvent être attribuées! C'est donc la future belle-mère de mon petit frère qui arrive à me faire entrer dans l'hôpital ou elle travaille... Heureusement que cela a été possible car à la maison je me trouvais bloqué sans pouvoir rien faire, ni rien contre la douleur. Être thétraplégique c'est se retrouver complètement incapable de bouger un seul membre de son corps en dehors de la tête. Je ne sais comment la remercier de tout ce que ma famille ou mes proches ont fais pour moi!

Et c'est à partir de mon entrée dans cet hôpital, que tout a commencé... Le soir même de mon arrivée, on m'annonce le programme des soins. Ce sera "bolus de solumédrole" à très haute dose et 24h/24h... je ne me souviens plus sur combien de jour. Mais cela a durer pendant très longtemps.
Pendant ce temps l'hôpital cherche à tout prix à me faire entrer à la Pitié Salpêtrière car c'est à la Pitié que je suis suivie! Ils se sont vraiment démenés comme des fous pour que mon transfert se fasse....
BRAVO et MERCI !

1 commentaire:

Adeline a dit…

Je suis impressionné que vous ne soyez pas révolté... ceci étant révolté contre qui me diriez vous!!!