mardi 12 décembre 2006

Les interférons...

Après un long rendez-vous avec ma neurologue, elle me dit : "cela commence à faire trop de petite poussées". Il faut que l'on change de traitement! Le traitement que j'avais était des "bolus" de solumédrole lorsque cela n'allait pas trop! "Je vous propose donc des interférons (bétaféron) cela marche par piqure une fois tous les deux jours à se faire soi-même!"

glups et re-glups !!! me piquer moi-même dans "le gras du bide", aïe, aïe, aïe... et là la neurologue me rajoute : "il ne faut pas que vous fassiez votre piqure uniquement dans le ventre, il faut changer de lieu... une fois dans le ventre, une autre fois dans la cuisse droite, puis gauche... vous pouvez même vous la faire dans le fessier".


Après avoir calmé mes craintes elle me dit qu'il existe un n° de téléphone du groupe (qui vend le Bétaféron) que l'on peut appeler, pour qu'une infirmière vienne chez moi pour m'expliquer comment se piquer! Après avoir rencontré cette fameuse infirmière, me voila donc au soir fatidique!
C'est donc parti... doucement mais vraiment très doucement! Tellement doucement, que le soir où je me suis dit "on y va, c'est partit" et bein... j'ai été tellement doucement que j'ai regardé la seringue remplie du produit... je l'ai regardé pendant longtemps et au final, pile-poile au moment où j'étais bien prêt, je me dis : "et bien, la piqûre, c'est pour demain!" je dois être une vrai "chochotte".
J'ai passé une super bonne nuit, tranquille, mais quand même dans la peur du lendemain car il faudra que je me fasse cette saleté de piqure! La nuit fut bonne, mais trop courte, car en me réveillant, je me suis dit : "ce soir ça sera la bonne" ! Pendant toute la journée, j'ai vu la trotteuse de ma montre avancer... beaucoup trop vite à mon gout !

3 commentaires:

Thierry a dit…

Le "hic" de ces piqures c'est qu'à la longue cela devient douloureux!

Pierre a dit…

C'est pour cela qu'il faut changer de lieu de piqure... cuisses (2 points possibles), ventre (2 points possibles)... Mais c'est vrai que lorsqu'on a pas trop l'habitude ca peut devenir douloureux!

Anonyme a dit…

j'ai la SEP depuis 1986 et diagnostiquée depuis 1990 avec une IRM
14 ans sans poussées

dernièrement en 2007 mon neuromogue m'a donné un bolus de corthicoide apres une poussée

ce que je veux conseiller à rous ceux qui lisent mon message c'est que le meilleur remède est un réqime équilibré prendre du miel tous les jours ainsi que de l'huile d'olive
surtout pas de stress prendre la vie au pramier degré et ne pas se mettre au chaud des douches tièdes au maximum

je pratique cette technique depuis longtemps et ddieu merci je n'ai aucune séquelle